PROGRAMME

Madrid, 4-6 Novembre 2009

MARDI, 3 Novembre


20:00h. - 22:00h.

COCKTAIL de BIENVENUE dans le Musée d'art contemporain "MUSEO NACIONAL CENTRO DE ARTE REINA SOFÍA" , incluse une visite de la Salle où est exposé le tableau “Gernica”.



* Point rencontre et information: Réception/hall d'entrée l'HÔTEL MELIÀ CASTILLA

19:30h.

Sortie de bus: HÔTEL MELIÀ CASTILLA

    • Destin: MUSÉE NACIONAL CENTRO DE ARTE REINA SOFÍA

20:00h.

Visite au MUSÉE .

21:00h.

COCKTAIL de BIENVENUE dans le MUSÉE.

22:00h.

Sortie de bus vers l'HOTEL MELIÀ CASTILLA

    • Option : Pour ceux de vous qui aimeraient avoir un passage par le centre ville, l'autobus fera un arrêt à Cibeles.

MERCREDI, 4 Novembre

Lieu: Palacio de Congresos de Madrid


7'30h.- 9´00h.:

ACCRÉDITATION

9'45h.- 10´45h.:

INAUGURATION OFFICIELLE

Président l'acte Ses Altesses Réelles les Princes d'Asturias.

Intervenants:

    • Francisco Caamaño Domínguez. Mnistre de la Justice de l'Espagne.
    • Artemi Rallo Lombarte. Directeur de l’Agence Espagnole de la Protection de Données

CONFÉRENCE INAUGURALE

    • Martin Cooper. Inventeur du portable, Prix Príncipe de Asturias Investigación Científica y Técnica 2009.

10'45h.-11'15h.:

Pause-Café

11´15h-13´15h:

PREMIÈRE SÉANCE PLÉNIÈRE

UNE SOCIETE SURVEILLEE ? À LA RECHERCHE DE L’EQUILIBRE ENTRE LA SECURITE ET LE DROIT A LA VIE PRIVEE.

Nous vivons dans la société du risque. Le bien-être économique et le développement social vont de paire avec une moindre préparation des sociétés modernes à accepter le risque et l’incertitude. De nouvelles menaces, comme le terrorisme, le cybercrime ou les catastrophes naturelles, sont venues s’ajouter aux risques plus traditionnels comme les maladies ou la délinquance.

C’est pourquoi la sécurité s’érige comme l’une des grandes valeurs de notre époque, et les technologies de l’information apportent des outils qui facilitent le travail des services de sécurité. Cependant, il s’agit d’une technologie hautement invasive, qui menace le droit à la vie privée et à la protection des données des citoyens, et qui contraint à prendre des décisions visant à établir une situation d’équilibre dans le conflit vie privée/sécurité.

11’15-12’05: ORATEURS:

    • Alfredo Pérez Rubalcaba. Ministre de l'Intérieur. Presidénce européenne 2010, Espagne.
    • Janet Napolitano. Secrétaire. Département de Sécurité Interne des États-Unis.

12’05-13’15: TABLE RONDE

PRESIDE:

    • Alex Turk. Président de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés, France (CNIL) et Président du Groupe de Travail des Autorités Européennes de Protection des données de l’Article 29 de l’Union Européenne. France

Intervenants:

    • Juan Fernando López Aguilar. Président de la Commission des Libertés Civiles, de la Justice et des Affaires Iintérieures (LIBE) . Parlement Européen. Espagne.
    • Karim Benyekhlef. Professeur de Droit Public à l’Université de Montréal. Canada.
    • Fred H. Cate. Director of the Center for Applied Cybersecurity Research, Université de l'Indiana. États-Unis.
    • Simon Davies. Directeur de Privacy International. Royaume-Uni.

13´15h.-14´15h.:

Repas

14´15h.-16´15h.:

DEUXIÈME SÉANCE PLÉNIÈRE

QUO VADIS INTERNET ? « QUOUSQUE TANDEM INTERNET PRIVACY NOSTRA ABUTERE ? »

Internet se nourrit d’un élément essentiel : les informations personnelles. On est passé du réseau solidaire et libertaire pour chercheurs et experts à l’Internet du commerce, et aujourd’hui à la Web 2.0, l’Internet des réseaux sociaux. Internet continuera d’évoluer et offrira des services de plus en plus utilisables, intéressants et sophistiqués. Dans un avenir proche, certains aspects se démocratiseront, comme la localisation sans GPS, la portabilité universelle de l’histoire clinique, ou la configuration de propositions d’agenda en fonction du profil et des habitudes de l’utilisateur. Les utilisateurs n’ont pas eu à faire face à la nécessité de payer quelque chose pour ces services, et cela entraîne un marché de la vie privée dans lequel ceux qui la vendent, c'est-à-dire les internautes, ne sont pas en position de négocier. Vers où va Internet ? Est-ce que seul est possible un Internet avec peu ou pas de confidentialité ?

PRESIDÉE par:

    • Jennifer Stoddart. Commissaire à la Protection de la Vie Privée du Canada.

Intervenants:

    • John Vasallo. Vice President EU Affairs and Associate General Counsel, Microsoft. États-Unis.
    • Nicole Wong. Adjoint au Conseiller Juridique, Google. États-Unis.
    • Elliot Schrage. Vice President of Global Communications, Marketing and Public Policy. Facebook.
    • Yves Poullet. Directeur du Centre de Recherche Informatique de l’Université Notre-Dame de la Paix Namur. Belgique.
    • Marc Rotenberg. Directeur Exécutif, Electronic Privacy Information Center (EPIC). États-Unis.

15´30h.-16´00h.:

Presentation en videoconférence

    • Vinton Cerf. Co-developer of the Internet Protocol, Vice President de Google et Chef évangéliste de l'Internet . États-Unis.

16´15h.-16´30h.

Pause-Café

16´30h.-17´45h. :

SÉANCES PARALLÈLES ET SÉANCE ESPAGNOLE :

SÉANCE A

Ooopss !!!! Où ai-je mis mon ordinateur ? Prévention et réaction face aux défaillances de sécurité

Les nouvelles concernant la sécurité de la surveillance des informations à caractère personnelle se succèdent jour après jour. Grâce aux progrès des technologies de l’information et de la communication, il est de plus en plus simple de traiter d’énormes quantités de données sur des supports très réduits à grande portabilité. Dans cette situation, on peut se demander s’il est vraiment possible d’éviter les risques de sécurité, et si oui, comment. D’autre part, la constatation que les failles de sécurité sont une réalité quotidienne mène à se demander quelle est la manière la plus appropriée d'y réagir. D’une manière générale, les normes nationales et internationales ne donnent pas de droits en ce qui concerne la connaissance par la victime, des incidents de sécurité dont font l’objet ses informations personnelles. Les tendances les plus récentes semblent défendre la nécessité que le citoyen soit informé des incidents affectant ses informations personnelles.

PRESIDÉE par:

    • Karen Curtis. Commissaire à la Protection de la Vie Privée d’Australie

Intervenants:

    • Pamela Jones Harbour. Commissaire, Commission Fédérale du Commerce (FTC). États-Unis
    • Víctor Izquierdo. Directeur Général, Institut National de Technologies de la Communication (INTECO). Espagne
    • David Smith. Vice-commissaire, Office du Commissariat d’Information (ICO). Royaume-Uni
    • Stewart Dresner. Directeur Général, Privacy Laws & Business. Royaume-Uni
    • Victor Chapela. Directeur Général, Sm4rt Mexique

SÉANCE B

Nous ne pouvons pas vous aider : vos données sont dans des eaux internationales. Détermination de la loi applicable dans le monde de la globalisation

Les données circulent dans des pays très différents. Les services de Housing sont sous-traités au fur et à mesure que le marché l’exige. Les techniques de cloud computing semblent même empêcher de savoir avec certitude où se trouvent nos informations à caractère personnel. En cas de conflit, quel Droit sera applicable ?

PRESIDÉE par:

    • Peter Hustinx. Superviseur Européen pour la Protection des Données. Union Européenne

Intervenants:

    • Peter Fleisher. Directeur Global de Protection de la Vie Privée, Google. États-Unis
    • Marta Pertegás. Secretary at the Permanent Bureau, Hague Conference on Private International Law.
    • Scott Shipman. Conseiller Juridique, Directeur Global de Protection de la Vie Privée, eBay. États-Unis
    • Eduardo Ustarán. Avocat, Associé, Field Fisher Waterhouse. Royaume-Uni

SÉANCE ESPAGNOLE

Réalité sociologique de la Protection des données en Espagne. Présentation de l’« Enquête 2009 du Centre de Recherches Sociologiques (CIS) sur la Protection des données en Espagne. »

Intervenants:

    • Agence Espagnole de Protection des Données.
    • Centre de Recherche Sociologiques (CIS).

17´45h.-18´00h.:

Pause-Café

18´00h.-19´15h. :

SÉANCES PARALLÈLES ET SÉANCE ESPAGNOLE :

SÉANCE A

Sociétés, droit à la vie privée et flux internationaux de données.

Dans une économie globalisée, la circulation universelle des données personnelles est indispensable. La rapidité avec laquelle les prestations de service sont souscrites trouve dans la réglementation spécifique de protection des données un certain frein, qui oblige à se demander dans quelles mesures ils permettraient de faciliter le trafic tout en garantissant le droit à la vie privée.

PRESIDÉE par:

    • Roderick B. Woo. Commissaire à la Confidentialité des Données de Hong Kong

Intervenants:

    • Ahmed Reda Chami . Ministre d'industrie, de commerce et de nouvelles technologies. Maroc
    • Damon C. Greer. Department of Commerce, International Trade Administration. États-Unis.
    • Jacob Kohnstamm. Président, Autorité de Protection des Données. Pays-Bas.
    • Michael Donohue. Analyste de Politiques, Direction des Sciences, de la Technologie et de l’Industrie, Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE).
    • Christopher Kuner. Président, Groupe de Travail de Protection des Données, Chambre Internationale du Commerce.
    • Kamlesh Bajaj. Directeur Exécutif, Data Security Council of India. Inde.

SÉANCE B

Propriété intellectuelle et droit à la vie privée : profils d’un conflit.

Les échanges de fichiers à travers des programmes Peer to Peer font partie de la culture universelle d’Internet et ont profondément touché l’industrie de la culture. Identifier qui échange des contenus protégés va à l’encontre du droit à la vie privé de tous les usagers. C’est pourquoi il est nécessaire de rendre compatibles les droits de la propriété intellectuelle avec la vie privée des utilisateurs.

PRESIDÉE par:

    • Francesco Pizzetti. Garant pour la Protection des Données à Caractère Personnel. Italie

Intervenants:

    • María Luisa Rodríguez López, Legal Counsel, Telefónica de España, S.A.U.
    • Jo Oliver. General Counsel, International Federation of the Phonographic Industry
    • Sebastián Chames. Vice-président Commerce et Questions Juridiques, MTV Networks Iberia, Viacom. Espagne.
    • Eddan Katz. International Affairs Director, Electronic Frontier Foundation. Boardmember, European Digital Rights ( EDRI).

SÉANCE ESPAGNOLE

Présentation du Guide de l’Agence espagnole de Protection des données : « Protection des données et Entreprise. »

L’Agence Espagnole de Protection des Données a publié différents guides dont l’objectif est d’apporter des informations élémentaires pour permettre l’application correcte de la Loi Organique de Protection des Données à caractère personnel (LOPD). L’expérience a recommandé l’édition d’un nouveau guide dont l’objectif serait d’aborder dans le détail et au cas par cas les nécessités de protection des données au sein de l’entreprise.

    • Agustín Puente Escobar. Abogado del Estado - Jefe del Gabiente Jurídico, AEPD.
    • José López Calvo. Subdirector General de Inspección de Datos. AEPD.

JEUDI, 5 Novembre

Lieu: Palacio de Congresos de Madrid


9’30h.-11´30h.:

TROISIÈME SÉANCE PLÉNIÈRE

DROIT A LA VIE PRIVEE ET RESPONSABILITE DE L’ENTREPRISE. TROISIÈME SÉANCE PLÉNIÈRE: DROIT A LA VIE PRIVEE ET RESPONSABILITE DE L’ENTREPRISE .

Les nouvelles possibilités de traitement de l’information, le volume d’information, et le fonctionnement global de l’économie font des entreprises un élément stratégique dans le système de garanties du droit à la protection des données. Une conception des procédures de gestions basées sur une utilisation intensive des technologies de l’information et sur le traitement des données à caractère personnel qui respecte la vie privée des utilisateurs ou employés peut se transformer en avantage compétitif. Les politiques Privacy Impact Assessment, la conception des applications (privacy by design), l'établissement de politiques d’autoréglementation, ou l'embauche d’experts en données, qu’il s’agisse de conseillers externes ou faisant partie du personnel, sont aujourd’hui une exigence incontournable.

PRESIDÉE par:

    • Marie Shroff. Commissaire à la Protection de la Vie Privée. Nouvelle Zélande.

Intervenants:

    • Martin Abrams. Directeur Exécutif, Centre for Information Policy Leadership, Hunton & Williams. États-Unis.
    • Sandra Hughes. Global Privacy Executive, Procter & Gamble.
    • Bojana Bellamy. Responsable Globale de Protection de la Vie Privée, Accenture. Royaume-Uni.
    • Fran Maier. Directrice Exécutive et Présidente, TRUSTe. États-Unis.
    • Willemien Bax. Sous-directrice Générale, Office Européen des Unions de Consommateurs (BEUC).

11´30h. - 12´00h.:

Pause-Café

12´00h.- 14’00h.:

QUATRIÈME SÉANCE PLÉNIÈRE

PROTEGER LE DROIT A LA VIE PRIVEE DES MINEURS. UNE MISSION PRIORITAIRE.

Dans la société de l’information, la protection des droits des mineurs en ce qui concerne le traitement de leurs informations à caractère personnel acquiert une valeur essentielle si l’on veut être prêt pour les développements technologiques futurs et pour leur impact sur le comportement des enfants eux-mêmes, et de ceux qui les fréquentent. L’importance de préserver la vie privée des mineurs concerne leur famille, les pouvoirs publics, les entreprises et bien entendu les autorités chargées de la protection des données.

PRESIDÉE par:

    • Luís Lingnau da Silveira. Président, Commission Nationale de Protection des Données. Portugal.

Intervenants:

    • Christine Kormann. D.G. Société de l'information et médias. Commission European.
    • Jonathan D. Avila. Vice-président, Directeur de Politique de Protection de la Vie Privée, Conseiller Juridique, Walt Disney. Etats-Unis.
    • Peter Cullen. Directeur Stratégique de Protection de la Vie Privée, Microsoft États-Unis.
    • Patricia Luquero. Director Legal & Business Affairs. Fox International Channels and Fox Interactive Media for Spain and Portugal.
    • Jules Polonetsky. Coprésident et Directeur de “The Future of Privacy Forum”. États-Unis.
    • Miguel Ángel Casado. EU Kids on Line Project 2. Spain.

14’00h. - 15’00h.:

Repas

15´00h. - 16´30h.:

SÉANCE À HUIS CLOS DES AUTORITÉS DE PROTECTION DE DONNÉES ET DE LA VIE PRIVÉE

15'00h. - 16´30h.:

SÉANCES PARALLÈLES ET SÉANCE ESPAGNOLE :

SÉANCE A

Souriez!, derrière la publicité il y a une caméra ! ou « Envoie-le à un ami » : le droit à la vie privée face aux nouvelles techniques publicitaires.

Les développements technologiques semblent indiquer que les possibilités des nouvelles techniques publicitaires sont illimitées. Le point commun des nouveaux modèles publicitaires est qu’ils s’appuient sur l’information personnelle des objectifs potentiels. C’est pourquoi il convient de se demander comment établir des critères de protection de la vie privée suffisants pour parvenir à l’équilibre entre les intérêts des entreprises et les droits des citoyens à la protection de leurs données personnelles.

PRESIDÉE par:

    • Chris Graham. Commissaire d’Information du Royaume-Uni.

Intervenants:

    • Jörg Polakiewicz. Head of the Law Reform Department. Council of Europe.
    • Beatriz Fernández de Bordóns. Chief Executive Officer. VivaKi Nerve Center Iberia. Espagne.
    • Brooks Dobbs. Responsable de la protection de la vie privée, Phorm. États-Unis
    • José Domingo Gómez Castallo. Directeur Général, Association pour la Réglementation de la Communication Commerciale (Autocontrôle). Espagne
    • Alastair Tempest. Directeur Général, Fédération européenne de Marketing Direct et Interactif (FEDMA).
    • Jeffrey Chester. Fondateur et Directeur Exécutif , Center Digital Democracy

SÉANCE B

Journalisme numérique et citoyens journalistes : défis pour le droit à la vie privée.

La naissance de la blogosphère a supposé une révolution dans le droit à l’information. Pour servir des informations, il n’est plus nécessaire d’avoir une capacité économique et professionnelle déterminée, ni de disposer d’une structure d’entreprise. Aujourd’hui, un citoyen peut exercer sa liberté d’expression sans autre restriction que celle d’être lu. D’autre part, la rapidité des medias numériques des entreprises d’information génère un nouveau type de journalisme sur lequel se projettent les exigences de véracité et d’intérêt public des informations mais qui souffre de la pression de l’immédiat. Les risques liés à la rumeur, à la fausse nouvelle ou au pamphlet se multiplient.

PRESIDÉE par:

    • Jacqueline Peschard Mariscal. Commissaire Présidente, Institut Fédéral d’Accès à l’Information Publique. Mexique

Intervenants:

    • Ana Ortas Pau. Deputy Director. Informativos Telecinco. Espagne
    • Milagros Pérez Oliva. Médiatrice, El País. Espagne
    • Fernando Jáuregui. Directeur Diario Crítico. Espagne
    • Colin Bennett. Professor. University of Victoria. Canada
    • Gilles Klein. Journaliste et blogger, France.

SÉANCE ESPAGNOLE

Les professionnels du droit à la vie privée en Espagne.

Les professionnels de la protection de la vie privée jouent un rôle de première ligne dans la promotion de la protection de la vie privée. Dans cette séance, les professionnels pourront partager leurs différentes expériences professionnelles.

PRESIDÉE par:

    • María Belén Cardona Rubert. President of the Spanish Professional Association of Privacy - APEP.

Intervenants:

    • Trevor Hughes. Directeur Exécutif de l’International Association of Privacy Professionals IAPP. États-Unis
    • Adèle Kendler. Project Manager, Privacy Law & Business - European Privacy Officers' Network (EPON)
    • Christoph Klug, Deputé Directeur Exécutif de l' Association Allemande pour la Protection et la Sécurité des Données (GDD).

16´30h. - 16´45h.:

Pause-Café

16´45h. - 18´30h.:

SÉANCES PARALLÈLES ET SÉANCE ESPAGNOLE :

SÉANCE A

Avez-vous un droit à la vie privée à votre poste de travail ?

Le poste de travail constitue un environnement de plus en plus sujet aux contrôles. Dernièrement, l’utilisation de techniques de surveillance des postes informatiques s’est consolidée. La navigation de l’employé, son courrier électronique, son espace sur le disque dur ou son travail sur certains programmes sont enregistrés et peuvent examinés. De plus, l’utilisation de la vidéosurveillance est bien connue. Et la technologie est encore en train d’évoluer. La géolocalisation, la biométrie, les RFID ou les capteurs pouvant détecter l’état physique ou émotionnel commencent à être disponibles.

PRESIDÉE par:

    • Peter Schaar. Commissaire Fédéral de Protection des Données. Allemagne

Intervenants:

    • Giovanni Buttarelli. Contrôleur adjoint (Contrôleur européen de la protection des données)
    • Regis Brillat. Secrétaire Exécutif de la Charte Sociale Européenne. Conseil de l’Europe.
    • Aurelio Desdentado. Magistrat au Tribunal des Prud’hommes, Cour Suprême. Espagne
    • Nick Ciancio. Senior Vice President, Marketing & Business Development, Global Compliance.
    • Rik van Steenbergen. Legal Expert, Netherlands Trade Union Confederation - European Trade Union Confederation.

SÉANCE B

Les Autorités sous-nationales, sous-étatiques ou federées de protection de données et d’administrations publiques : expériences et stratégies proactives en éducation et en santé.

Les autorités sous-nationales, sous-étatiques ou federées de protection de données jouent un rôle de premier ordre dans la promotion des principes de protection des données à caractère personnel et de respect de la vie privée. Leur proximité du citoyen, et leur rapprochement des autorités fédérales, régionales ou des communautés autonomes, leur attribuent une grande capacité d’influence dans leur environnement le plus proche. Ces autorités ont une action généralement caractérisée par son caractère proactif, et font un grand travail dans des domaines comme la formation des responsables du secteur public et la sensibilisation.

PRESIDÉE par:

    • Alexander Dix. Commissaire de Protection des données de l’État de Berlin. Allemagne

Intervenants:

    • Jacques Saint Laurent. Commissaire de Protection de la Vie Privée du Québec. Canada.
    • Esther Mitjans. Directrice de l’Agence Catalane de Protection des Données. Espagne
    • Helen Versey. Privacy Commissioner. Victoria, Australia
    • Iñaki Vicuña. Directeur de l’Agence Basque de Protection des Données. Espagne
    • Ann Cavoukian. Commissaire de Protection de la Vie Privée d’Ontario. Canada.
    • Antonio Troncoso, Directeur de l’Agence de Protection des Données de la Communauté de Madrid. Espagne
    • Agustín Millán Gómez. Commissaire de l’Institut d’Accès à l’Information Publique du District Fédéral (InfoDF). Mexique.

SÉANCE ESPAGNOLE

Dialogue avec l’Agence espagnole de Protection des données. Présentation du Programme d’autoévaluation sur l’exécution de la LOPD dans les entreprises et les administrations

L’Agence Espagnole de Protection des Données mène un travail constant et proactif d’approche des responsables des fichiers. Au cours de l’année 2009, elle a développé un outil informatique qui leur permettra d’auto-évaluer l’application des normes sur la protection des données à caractère personnel.

    • Ricard Martínez Martínez. Head of the Research Area. AEPD.
    • Manuel Villaseca. Head of the Private Sector files of the Spanish Data Protection Register

20.00h.:

Visite guidée du MUSËE du PRADO.

22.00h.:

Dîner de Gala à l’HOTEL WESTIN PALACE MADRID.


VENDREDI, 6 Novembre

Lieu: Palacio de Congresos de Madrid


9´00h. - 10´15h.:

CINQUIÈME SÉANCE PLÉNIÈRE

PRIVACY BY DESIGN

Souvent, la protection des informations personnelles n’est pas prise en compte dans la conception des procédures dans une organisation ou dans ses systèmes d’information et de communication. Il s'agit, par conséquent, de savoir comment parvenir à ce que la protection des informations personnelles arrive à faire partie de la culture d’entreprise et du catalogue de questions à résoudre par les designers et gérants, et de découvrir comment encourager l’utilisation de protocoles et technologies qui contribuent dès l’origine et le design, à garantir la confidentialité.

PRESIDÉE par:

    • Yoram Hacohen. Directeur de l’Autorité de Droit, Information et Technologie (ILITA). Ministre de la Justice, Israël.

Intervenants:

    • Adi Shamir. Professor, Weizmann Institute. Co-inventor RSA algorithm. Israel.
    • Marie-Claire Pfeifer. Conseillère Déléguée, GigaTrust Spain. Espagne
    • Kai Rannenberg. Professeur universitaire. Groupe de travail " Technologies de la gestion d'identité et de la protection de l’information personnelle". ISO. Présentation par vidéoconférence.
    • Daniel Pradelles. EMEA Region Privacy Officer. Hewlett-Packard. Etats-Unis.
    • Adam Warren. Professeur de l’Université de Loughborough. Royaume-Uni

10´15h. - 10´45h.:

Pause-Café

10´45h. - 12´30h.:

SIXIÈME SÉANCE PLÉNIÈRE

VERS UNE REGULATION GLOBALE DU DROIT A LA VIE PRIVEE : PROPOSITIONS ET STRATEGIES

Les différentes zones de la planète ont atteint l’objectif de la protection de la vie privée depuis des cultures et des approches différentes dans de nombreux domaines, mais se retrouvent sur l’essentiel, à savoir que l’être humain, en tant qu’être social, a besoin d'un domaine propre et réservé, d'un contrôle sur sa vie privée, et sur ses informations à caractère personnel. Ce phénomène a été nommé intimidad, privacy, vie privée, riservatezza, informational privacy, auto-détermination informative ou droit fondamental à la protection des données. La globalisation nous pose un défi inévitable. Les différentes cultures doivent trouver un point de dialogue. Dans un monde sans frontières et sans barrières temporaires, le débit d’information doit être garanti, et cela exige un dénominateur minimum commun. Il est nécessaire de trouver le point d’équilibre qui permette de contrôler la vie privée tout en permettant la circulation de l’information.

PRESIDÉE par:

    • Artemi Rallo Lombarte. Directeur de l’Agence Espagnole de la Protection de Données

Intervenants:

    • Jennifer Stoddart. Commissaire à la Protection de la Vie Privée. Canada.
    • David C. Vladeck. Director of the Bureau of Consumer Protection. US Federal Trade Commission.
    • Alex Türk. Président de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés, France (CNIL) et Président du Groupe de Travail des Autorités Européennes de Protection des données de l’Article 29 de l’Union Européenne
    • Ricardo Morishita Wada. Director, Department of Consumer Protection and Defence. Ministry of Justice. Brazil.
    • Jean Philippe Walter. Commissaire Fédéral Suppléant de Protection des Données. Suisse
    • Alimata Ouattara. Présidente de la Commission Informatique et Libertés (CIL). Burkina Fasso
    • Marie Shroff. Commissaire à la Protection de la Vie Privée. Nouvelle Zélande
    • Larissa B. Vassilyeva. Head of the Office for the Protection of Data Subjects of the Federal Service for Control of communications, information technologies and media. Russian Federation .

12´30h. - 12´45h.:

Présentation de l’Autorité assurant l’organisation de la CONFÉRENCE 2010

12´45h. - 13’00h.:

CLÔTURE


En haut

Cofinancé par la Commission Européenne